Apprentis d'Auteuil

Voici les articles classés dans la catégorie : Foyer de jeunes travailleurs | Hébergement social | Insertion | La Valbourdine | MECS | RSOE

Des nouvelles de la RSOE

Fin 2016, nous vous faisions découvrir la RSOE : la Résidence sociale à orientation éducative. Le projet toulonnais n’en était qu’à ses prémices. Il prend forme aujourd’hui…

Mercredi 28 juin, en amont du traditionnel barbecue de fin d’année organisé à Toulon par la Maison d’enfants la Valbourdine, l’ensemble des partenaires concernés étaient réunis autour d’Apprentis d’Auteuil pour signer une charte actant la création, dans le Var, d’ici janvier 2019, d’une Résidence sociale à orientation éducative (RSOE).

Préfecture, Région, Conseil Départemental, Métropole, Ville de Toulon, Agence Régionale de Santé, Protection Judiciaire de la Jeunesse, Caisse d’Allocations Familiales, bailleur social ERILIA, ont ainsi souhaité, sous l’impulsion d’Apprentis d’Auteuil, formaliser leurs engagements au service du fonctionnement et de la pérennisation de ce futur établissement destiné à l’insertion socio-professionnelle de jeunes âgés de 16 à 25 ans.

Pour Frédéric Baudot, Directeur de la MECS la Valbourdine et architecte de la RSOE, « la signature de cette charte valide un projet doublement innovant puisqu’il prévoit, d’une part, des modalités de prise en charge adaptées aux besoins dans un esprit de décloisonnement et de pluridisciplinarité ; d’autre part, de nouvelles formes de travail partenarial. » 

En résumé, la nouvelle résidence (format F JT) verra le jour sur le site de la Valbourdine, à Toulon. Elle sera composée de 43 studios individuels équipés et de salles collectives (remobilisation, CDI, détente, atelier).

Le public concerné sera mixte et âgé de 16 à 25 ans. Les jeunes, bien que fragilisés, seront accueillis sur la base du volontariat et disposeront d’un potentiel d’insertion socio-professionnelle. Ces jeunes auront pour point commun de présenter des carences en termes de soutien familial et de ne pas disposer de recours familial leur permettant de se « ressourcer ». Ils pourront être sortants de l’ASE ou de la PJJ, relever de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion dans le cadre du droit commun, ou également être pris en charge par l’ASE ou la PJJ.

La RSOE donnera accès à un logement autonome couplé à un accompagnement éducatif global de proximité par une équipe pluridisciplinaire. Objectifs : lever les freins périphériques à l’insertion sociale et professionnelle, permettre au jeune de se poser dans un cadre sécurisant et responsabilisant, entraîner et maintenir une dynamique d’insertion socio-professionnelle.

Forum Convergences : l’Ouvre-Boîte fait la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes

« Réussir la transition vers des villes et territoires durables », c’était le thème du 9e Forum Mondial Convergences qui s’est tenu les 5, 6 et 7 septembre au Palais Brongniart et à l’hôtel de ville de Paris.

Acteurs d’un développement plus durable

Pour l’occasion, 7 000 participants s’étaient donné rendez-vous autour d’intervenants qualifiés et d’acteurs du développement durable, dans le cadre de conférences et tables rondes.

Une opportunité que n’ont pas manqué L’Ouvre-Boîte (créé par Apprentis d’Auteuil à Marseille pour accompagner dans la durée les jeunes entrepreneurs faiblement qualifiés) et Live for Good (acteur de l’entrepreneuriat social et de l’innovation numérique au service des jeunes) ! Les deux dispositifs ont ainsi uni leurs forces pour s’associer le temps d’une journée au sein de l’espace Youth We Can tourné vers la jeunesse et les initiatives ci­toyennes à impact social et environnemental.

Insertion et entrepreneuriat

Dans le cadre de leur stand thématique baptisé « Pitch ton projet », des séances de coaching ont été proposées aux jeunes porteurs de projets d’entreprise. But de l’opération : sensibiliser le public à l’entrepreneuriat et proposer aux jeunes de présenter leurs projets de création avec les mots qui font mouche.

De son côté, Jean-Marie Hugues, Responsable du programme international Entrepreneuriat à Apprentis d’Auteuil, est intervenu avec Michèle Pasteur, directrice générale de l’ANSA (Agence nouvelle des solidarités actives), sur le thème : « Zéro chômage : comment l’atteindre ? ». Tous deux ont débattu notamment de la co-construction de partenariats entre le privé et le public, de la nécessité de s’inspirer de bonnes pratiques étrangères et d’avoir une vision englobante de la personne en vue de réussir son intégration.

Au final, des lieux grandioses et de nombreuses rencontres pour échanger sur nos « convergences » et nos pratiques avec des acteurs du changement venus de tous horizons.

Rendez-vous est pris pour l’année prochaine !

Nom de code : R.S.O.E.

La RSOE ou Résidence Sociale à Orientation Educative est un projet innovant porté par la Maison d’enfants La Valbourdine, à Toulon. Le dispositif a été présenté lors d’une rencontre des acteurs de la protection de l’enfance, organisée dans le cadre de la Convention internationale des droits de l’enfant, le 22 novembre.

La Maison de la Méditerranée, à Toulon, a fait le plein ce mardi 22 novembre : 280 travailleurs sociaux ont répondu présent à l’invitation de l’ADEPAPE (Association d’entraide des personnes accueillies à la protection de l’enfance) pour échanger, le temps d’une journée, autour des implications et des opportunités inhérentes à la récente loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfance.

Parmi les innovations évoquées, Apprentis d’Auteuil, en la personne de Frédéric Baudot, Directeur de La Valbourdine à Toulon, a présenté son projet de Résidence sociale à orientation éducative. De quoi s’agit-il ? Créer un lieu qui allie hébergement social et protection de l’enfance. Le projet de résidence propose de prévenir le décrochage des jeunes en difficulté en favorisant leur insertion sociale et professionnelle. Comment ? Par la prise en charge globale des jeunes ayant besoin d’un accompagnement social, professionnel, sanitaire et éducatif, en plus d’un logement.

Ce dispositif propose une solution complète aux jeunes de 16-25 ans en situation de rupture sociale et sans soutien familial, sortant des services de l’Aide sociale à l’enfance ou de la Protection judiciaire de la jeunesse, relevant de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Seule condition : que les jeunes concernés aient une volonté affichée d’accéder à l’emploi et à l’insertion sociale.

RSEO

A terme, ce sont la construction d’un ensemble de 43 logements (format FJT) et la constitution d’une équipe pluridisciplinaire pour l’accompagnement social des jeunes, qu’ambitionnent les acteurs publics et privés du projet. Parmi eux, la Préfecture du Var, au nom de laquelle le sous-préfet Sabry Hani a prononcé un vibrant discours invitant l’ensemble des acteurs à s’inscrire dans la dynamique engagée par ce type de dispositif. De son côté, le Département, représenté par la direction de l’ASE, a confirmé son soutien financier devant l’ensemble des participants.

De bon augure pour cette résidence sociale nouvelle génération qui doit voir le jour en 2018 et dont Frédéric Baudot rappelle qu’elle est « la résultante d’une intuition de départ, confirmée par une réalité de terrain dont les chiffres sont éloquents ». De fait, 50% des jeunes en CHRS ou à la rue sont des anciens jeunes de l’ASE ou de la PJJ (ASH, 2014). Une raison en soi suffisante pour toujours chercher à innover et inventer des solutions adaptées aux jeunes et à leurs besoins.

Inauguration de « L’Ouvre-Boîte » à Marseille en présence de Jacques Attali

20150921_093309Comment aider les jeunes entrepreneurs à faible niveau de qualification à pérenniser leur activité ? Pour répondre à cette question, Apprentis d’Auteuil a créé, avec ses partenaires, « L’Ouvre-Boîte » à Marseille.

Après douze semaines de formation au sein de ce dispositif unique d’accompagnement post création d’entreprise, cinq jeunes testent aujourd’hui leur activité grâce à la mise à disposition d’une boutique éphémère au cœur du centre commercial Marseille Grand Littoral.

C’est à l’occasion de l’ouverture de cet espace que « L’Ouvre-Boîte » sera officiellement inauguré, ce 24 septembre, en présence de Jacques Attali et Nicolas Truelle.

Plus de détails sur cette inauguration dans les jours à venir !…

La Ville de Marseille fait ETAPS chez Apprentis d’Auteuil

Le 22 mai dernier était organisée une rencontre à l’attention des 500 jeunes inscrits en formation ETAPS à Marseille.

ETAPS, cela veut dire Espace Territorial d’Accès aux Premiers Savoirs. Ce dispositif vise l’acquisition des savoirs généraux mais également de la langue française, langue seconde, ainsi que le développement de la culture générale et de la connaissance de l’environnement social, économique, institutionnel, notamment dans une perspective d’accès à une qualification professionnelle et à l’emploi. Le dispositif ETAPS s’adresse aux jeunes de 16 à 26 ans non qualifiés et sans emploi, d’une part, et aux demandeurs d’emploi adultes, salariés, jeunes et adultes en emploi précaire, d’autre part.

Pour l’occasion, la coordination de la journée avait été confiée à l’Asprocep de Marseille, centre de formation continue d’Apprentis d’Auteuil. Mais afin de pouvoir accueillir au mieux les centaines de jeunes attendus, représentant 20 organismes de formation, c’est dans les locaux et les espaces mis à disposition par l’établissement voisin de la fondation, Saint François de Sales, que s’est tenu l’événement.

L’objectif de la journée était double : d’une part favoriser la rencontre des jeunes ETAPS au travers d’activités sportives (tournois de foot, volley, basket, pétanque mais aussi tir à l’arc, escalade, BMX, VTT, équitation, accrobranche) ; d’autre part valoriser les projets conduits au sein des centres de formation et présentés par les stagiaires (conte itinérant, défilé de mode…).