Axe écocitoyen

Ouvrir au monde grâce à l’éducation, à l’écologie et à la citoyenneté.

Plus de 2 000 jeunes ont participé cette année au programme « Ouverture au monde » de la fondation Apprentis d’Auteuil. Comment allier ouverture au monde et engagement écocitoyen ?

Le directeur de l’association congolaise REEJER, Rémy Mafu, est venu en France parler d’écologie, d’alimentation et de migration avec 120 enfants, jeunes et adultes des Maisons d’Enfants, Collèges, Lycées et Internats Scolaires de la fondation Apprentis d’Auteuil en Sud-Est. Plus de 10 ateliers sur le thème de la remobilisation citoyenne des jeunes.

Apprentis d’Auteuil accueille également en France des volontaires étrangers venant des quatre coins du monde pour effectuer une mission de 6 à 8 mois en Service Civique. Pour venir renforcer les équipes éducatives ou pédagogiques, deux jeunes sont venues d’Equateur et de Togo sur deux établissements :

  • Au collège Notre Dame de Lourdes (Civrieux d’Azergues), pour une mission de soutien scolaire en langue espagnole
  • Sur le dispositif d’accompagnement aux études supérieures « +2 », à Marseille, pour une mission de coaching personnel des étudiants

Une année pour le développement durable.

Deux dispositifs de prévention au décrochage scolaire (« Passerelle » du collège Notre-Dame de Lourdes et « DIAM’S » du collège Saint-Paul sur Isère), se sont alliés aux jeunes de la Maison d’Enfants à Caractère Social Saint Benoit.

Un projet pédagogique qui a remobilisé 17 jeunes de 10 à 17 ans autour de 3 sujets scolaires :

  • vie terrestre
  • pauvreté
  • inégalités réduites

Différentes initiatives ont été prises : une campagne contre le gaspillage, une « escouade anti-gaspi » à la cantine, une journée de mobilisation internationale pour le climat. Prendre conscience de la situation climatique actuelle a a fait écho aux matières que les élèves étudient en classe : histoire et géographie, SVT, éducation morale et civique, mathématiques.

Le projet s’est terminé à Genève le 23 mai 2019. Plusieurs lettres d’engagement des jeunes aux gestes écocitoyens ont été remises à une représentante des Nations Unies.

A la Maison d’Enfants Saint Benoit (Seynod), cette mobilisation s’ajoute à une action éducative de solidarité internationale (AESI) « Les Apprentis Reporters », co-construite avec l’association La Liane au Sénégal. C’est l’histoire commune entre France et Sénégal qui a été au centre des échanges pendant 2 ans de travaux : de l’esclavage à la deuxième guerre mondiale.

« J’ajouterai ce projet à mon CV, parce que ça m’a motivé pour faire un stage en photographie ; et si ça me plait, j’irai vers ça. » dit Ana, apprentis reporter à la Maison d’Enfants « Saint Benoit ».

« C’était important pour mes études, j’ai pu mieux connaitre l’histoire et la culture de nos deux pays » dit Anthony, jeune placé à la Maison d’Enfants Saint Benoit. Il a participé à l’action éducative « Apprentis Reporters », qui s’est déroulée tant en France qu’au Sénégal (en 2018). Plusieurs ateliers (médias, théâtre, recherches historiques entre autres) ont permis aux 16 jeunes français et sénégalais de produire :

  • Un reportage historique autour des tirailleurs sénégalais à découvrir ici
  • Un livre multimédia, avec plusieurs interviews aux anciens combattants et vidéos
  • Un spectacle théâtral autour de l’esclavage

Et d’innombrables souvenirs d’amitié et de fraternité entre français et sénégalais !